Jim, Di et Oscar

Voilà un itinéraire arbitraire des lieux de mort des étrangers célèbres à Paris. C'est-à-dire, un petit conte des lieux sacrés et publics à la fois.

Métro: Sully Morland, Ligne 7
17 rue Beautreillis 4ème
Jim Morrison est mort dans cet appartement. La baignoire n'est plus là. Jim Morrison n'est plus là. Les drogues sont toujours là.
3 juillet 1971


Métro: Pont de  l’Alma, Ligne 9
Pont de l'Alma
Lady Di et Dodi se sont tués parce que la Reine trouvait que Lady Di était trop sexy même pour une ancienne princesse de Galles. En plus, c'était la seule chance que son ballot de fils puisse se remarier.
31 août 1997


Métro: Saint-Germain-des-Prés, Ligne 4
Hôtel Alsace
Il a changé de nom, comme un personnage d'une pièce de théâtre d'Oscar Wilde. Oscar y est mort de misère. Ou de méningite ... Comme vous voulez. Les gens veulent dormir où il est mort. Ils veulent prendre un verre où il est mort. Ça coûte combien? Aie!
30 novembre 1900

À la fois publique et privé. Ici et ailleurs. Les touristes s’inventent leurs sanctuaires. Où est la baignoire? Puis-je laisser ces fleurs? Quelle était sa boisson préférée ?

La vie continue, le Pont de l'Alma reste immuable, toujours bloqué sur la maudite année 1997, quand le ciel était bleu et Diana aimait le sexe.


Et les gens qui se sont coupé les cheveux il y a des siècles regardent le troisième étage comme s’ils attendaient un acte de Dieu... Ou Jim, comme vous voulez.


Les femmes prennent des verres au bar avec des inconnus, espérant que la magie habille leurs épaules nues et qu’Oscar leur trouve l’amant parfait.

Et les croyants sont seuls dans ces moments-là, et la mort toujours vivante.

The End

0 comments about this work Feed