chap 40Mature

'Ah, ça fait du bien de se défouler des fois. Oui, je disais donc: at birth, then when you started to speak, then, there was this time where you stole father is affection, later on, you kissed both cousin W. and Mary-hime, the sister in this lunapar, when it should have been me, because it was me wo were promised kisses, not you, you moron!' lista le cadet, 'tu veux que je continue?'

'Mais, ouais, je t'en prie, tant qu'on y est! Puisque on a que ça à faire, pas vrai?' répliqua ironiquement l'aîné, exaspéré.

'Cette fois où on a chantepleuré tous les deux devant une band, où on t'a proposé une place quand, en fait, c'était moi qui avait la voix la plus mouillée alors que la tienne est trop sèche. Et puis, la première fois où on est tombé sur boss, c'était moi qui l'avait remarqué en premier et qui a eu cette idée de l'approcher. Sans oublier, la jumelle que j'avais accompagné ce jour-là au restaurant un peu chic, que tu as baisé chez nous, croyant que c'était l'autre jumelle que tu avais emmené ailleurs, dans un endroit minable, soit dit en passant, tellement que t'étais bouché comme un trou normand.'

'Putain, tout ça? Je savais même pô.'

'J'en ai laissé certains autres sous silence mais ouais, c'est à peu prés ce dont je me souviens. Alors viens plus me voler mon heure de gloire ou je volerai volontiers les tiens, de moment. Capiche?'

'Capiche' fît raidement l'aîné, mal à l'aise, déglutissant péniblement sa salive.

'Now that everything has been said, how the fuck are going down, bro?' demanda le cadet, de nouveau aux terribles mains de la peur du vide, plus distrait par quoique ce soit.

'Eh, bah, je pensais qu'on aurait dû ne pas lâcher le perroquet, ça aurait fait du lest.'

'Ya joking, right, bro?' puis remarquant son air sérieux: 'Oh, come on! Fuck.'

'Yup, as you said so elegantly, we are. Fucked, I mean.'

The End

0 comments about this work Feed