chap xxxiiiMature

Un énorme museau, ou du moins ce qui s'en rapprochait le plus, se profila à l'horizon et on n'entendit plus un chat. C'était celui d'un gigantesque reptile. Qui semblait bien repu, à sa moue rieuse. Quoiqu'il avait l'oeil toujours fixé à l'intérieur du train, sûrement à la recherche de quelque chose. Désignant tour à tour le reptile et le cadavre de l'écureuil, le pâle personnage vêtu de noir fît comprendre à la motarde que le reptile recherchait pêt' feu le tout petit animal. A l'unanimité, la grave décision fût ainsi silencieusement prise et on jeta le cadavre par dessus bord. Une fois débarrassé du gros reptile, tous ceux à bord poussèrent de concert un soupir de soulagement.

'Putain, qu'est-ce qu'il était majestueux,' remarqua le vieux, 'il y en aurait pour des tonnes de tripailles, avec c'te taille ridiculement grande!'

'Friends, the train owes ya a great deal of gratitude. It will be duly noted and taken into account,' résonna une voix désincarnée. 'Young inspector, will ya be so kind as to please put their names into the ledger?'

'But certainly,' complied the young inspector. 'At your service, sir, as ever! I mean, as long as I live, sir!'

Le ticket fut passé au peigne fin et la plume fît couler de l'encre dans un petit carnet that the young inspector had gotten out de la sacoche.

'Who was that?' demanda le vieux, curieux, at the young inspector.

'Why, the spirit of the train, of course! You haven't been told, sir? This train is a breathing and restless thing, as well as ruthless in its decisions. After all, this train is but one of the infamous Flying Dutchmen!' eût-on pour seule réponse, de la part même de la voix éternellement désincarnée.

The End

0 comments about this work Feed