Pigeon des villes, pigeon des champsMature

Rrocco était né dans un pigeonnier abandonné du Cantal. Pendant des années, sa vie n’avait consisté qu’à survoler des champs dans l’espoir de trouver quelques graines sans se faire canarder par un paysan.  Puis un jour d’automne, il avait rencontré Titi. Titi le voyageur qui avait tout vu, tout fait. Il lui avait ouvert des horizons insoupçonnés, lui parlant de lieux étranges et gris appelés villes. Mais surtout d’un endroit qui fascina Rrocco, un endroit où la nourriture continuellement s’entassait : les bennes à ordures ! Dans les villes, les humains ne leur jetaient pas du plomb dans les plumes mais des miettes de pain. Rrocco ne savait ce qu’était une miette de pain mais il était décidé à le savoir.

Le lendemain matin Titi lui annonça son départ. Pour Rrocco se fut l’illumination. Il réalisa en un instant qu’il ne voulait pas finir sa vie dans le vieux pigeonnier, qu’il était né pour accomplir de plus grandes choses et non pour finir farci au porto dans une cocotte :

 

- Je pars avec toi.

 

Le ton de Rrocco était ferme mais ses ailes tremblotaient.

 

Titi se retourna et sourit devant l’anxiété de son nouvel ami. Il n’avait pas le cœur à le faire mariner.

 

- Je m’en doutais. Prépare-toi. Nous partirons demain avec le levé du soleil.

 

Rrocco ne fut jamais aussi reconnaissant de sa vie. Un jour, il le lui revaudrait.

The End

2 comments about this story Feed