déjeuner à la plage

Le dôme translucide de l'immense organisme diploblastique émerge des flots (trop peu d'eau), elle se mélange les pinceaux et paf ! s'écroule droit dans la boite à couleur de hArrcule (autrement connu sous le nom de Rosé Cabeo Anal),  concentré à l'extrême sur le rendu de l'écume de la vague qui vient mourrir à ses pieds pattes.

Saisissant l'évènement de sang-froid et une fibrille de la malheureuse cnidaire de la gauche, notre distingué ornemaniste, qui eusse volontiers échangé le contact urticant de son instrument contre une bonne bière bien fraîche comme j'en bois une à votre santé, donne alors la mesure de son talent naturaliste en laissant à l'humanité l'héritage de ce chef d'oeuvre bien connu : la vaguelette, moyennant une citation dans le numéro d'été du petit banlieusard retraité, en page nécrologique. Car, malheureusement, au comble de la concentration créatrice, il porte à sa bouche le pinceau funeste qui...

En guise de récréation illustrée, et avant de vous lancer dans l'aventure palpitante, l'auteur vous recommande de visionner le document suivant, à vos risques et périls : http://www.youtube.com/watch?v=RTjBFI4VVys&feature=related

 

The End

0 comments about this story Feed