intersection de vie

Depuis trente générations de ragodins ou peut-être plus, la place de rowker accueillait l'arche des ancêtres avec en son centre le saint patron de la communauté. C'était une sorte de grand tas de bois en forme de hutte que les larigosiens surnommaient le gros tas par affection. Le gros tas avait protégé la ville lors de la grande guerre contre les fouines. Et lorsque Castorama, multinationale à facade humaine contrôlée en réalité à 66% par Les castors d'Aplodon, avait tenté de racheter tirelarigot, la seule évocation du gros tas les avaient dissuadés. Cependant nul ne savait exactement pourquoi le gros tas effrayait.  

Gorette avait un jour entendu les anciens de la communauté raconter que le gros tas avaient été bati de la main d'un dieu.  

Qui était donc assez fou pour défier un dieu en atterissant sur son oeuvre? 

Je regardais autour de moi. Personne sur la place. Un frisson inhabituel fit rebiquer les poils sur mon dos. Un frisson d'exaltation.  

Je trottina jusqu'à la mongolfière chargée de dorures et de symboles inconnus. Un lueur intermittente en émanait. Je fis un rapide inventaire de mes souvenirs, tirelarigot et ses maisons de bois et sa verdure sur les toitures, le domaine souterrain d'Aplodon, les cascades d'Apt. Rien de ce que j'avais vu dans ma vie ne ressemblait à cette montgolfière. Ma vie n'avait été qu'habitude et facilité. Je l'avais toujours su. Je n'avais jamais voyagé bien loin. Je travaillais dans la livraison comme toute ma famille. Ma vie était morne. 

Je savais qu'après cette monstrueuse et fabuleuse montgolfière, rien d'aussi inattendu ne m'arriverait plus jamais.  

Je tendis la main et en caressa la surface. Sous la paume de ma main, je sentais la texture granuleuse du sable. Eberlué par cette découverte, je scruta la toile de la montgolfière. Mes mains ou mes yeux devaient me tromper. 

J'enfonça mon bras dans le sable jusqu'à ce que ma main rentre en contact avec un liquide. A ce moment-là j'aurais du m'arrêter. Aller chercher les anciens.  

J'inspira une grande goulé d'air et je m'enfonça totalement dans la montgolfière.

The End

3 comments about this story Feed