Un amour magique

Quand j’étais plus jeune que je suis aujourd’hui,

je croyais un peu plus à la magie de l’amour.

Je pensais qu’un baiser, ou un regard échangé,

aurait un aspect mystique,

plutôt qu’un effet chimique

qui décevrait une personne romantique.

 

Au cours des années, je m’éloignais de l’idée ;

une partie de mon cœur souffre d'un fort cynisme,

pendant qu’il soupire comme il se souvient du passé.

 

J’ai peur que l’amour ne me plaise pas.

Après tous mes rêves de la belle chanson que je pensais que

mon cœur chanterait..., je serais angoissée.

Peut-être que je suis destinée à vivre dans les chansons tristes...

 

Une partie de mon cœur aimerait que j’aie tort

quand je pense que mon ancien rêve

n’est qu’une fantaisie.

Si les fées se cachent toujours,

je voudrais qu’elles apparaissent.

Sinon si elles me refusaient, je voudrais voir

une preuve que la magie existe ;  je voudrais trouver

mon prince : pas un homme d’un palais, sinon lequel

qui me ferait la princesse

de notre propre petit monde.

 

Il se peut que je sois trop idéaliste ;

il se pourrait que je sois folle.

Mais si je ne rêvais pas, je te dis honnêtement

que je ne pourrais pas supporter la vie.

The End

4 comments about this poem Feed